GOUVERNANCE/ TRAVAUX PUBLICS : LES ROUTES DE CONAKRY ET DE L’INTERIEUR DU PAYS EN REFECTION POUR 6 MOIS


GOUVERNANCE/ TRAVAUX PUBLICS : LES ROUTES DE CONAKRY ET DE L’INTERIEUR DU PAYS EN REFECTION POUR 6 MOIS

Certains citoyens de la Capitale guinéenne, Conakry, et de quelques ville de l’intérieur du pays ont du s’en apercevoir, ces derniers jours, plusieurs chantiers ont été ouverts au niveau de certains axes routiers. Nous avons pu rencontrer la ministre des travaux publics sur des chantiers, notamment à Dixinn pour tenter de comprendre les contours de ces différents travaux en cours.

Selon Oumou Camara, ministre des travaux publics, ces différents travaux se situent dans le cadre du programme d’urgence initié par le chef de l’État. Cela ferait suite au constat de dégradation généralisée du réseau routier guinéen à Conakry tout comme à l’intérieur du pays.

Ce sont des chantiers simultanés lancés à divers endroits. C’est le cas de la corniche nord qui part du quartier Belle vue dans la commune de Dixinn jusqu’à la commune de Kaloum. Les travaux, à ce niveau, sont exécutés par la société brésilienne OAS et sont à une phase encore embryonnaire, la construction des canaux d’évacuation des eaux. Présente sur les lieux, la ministre des TP dit veiller de près à l’exécution correcte de ces travaux. Chaque fin de semaine, elle effectuerait un tour de terrain pour s’enquérir de leur état d’avancement.

Toujours à Conakry, d’autres chantiers restent ouverts comme à la morgue de Donka ou le goudron a été raclé jusqu’à l’université Gamal Abdel Nasser. A Kaloum, la corniche de la banque centrale jusqu’au marché Niger est également en chantier. Sur la corniche sud à Matam, les mêmes travaux ont débuté depuis quelques semaines.

Ces travaux dits d’urgence s’étendent sur les routes interurbaines en commençant par l’axe Kilomètre 36 à la préfecture de Dabola ainsi que les routes Mamou- Labé, Kissidougou-Macenta et autre sougueta. Nous a ainsi confié le chef du département des travaux publics guinéens.

Ces travaux qui, toujours aux dires de la ministre, devront s’étendre sur 6 mois vont couter à l’État guinéen la bagatelle de plus de six cent milliards de franc guinéen (600 000 000 000GNF). Au total, 5 entreprises sont mises à contribution pour l’exécution de tous ces chantiers. Ce sont les entreprises GUICOPRES, OAS, SATOM, BEGEC et ENANCHINE.

Il est à rappeler que depuis le lancement de ces travaux de réhabilitation des voiries urbaines et interurbaines, d’énormes embouteillages sont enregistrés à Conakry ainsi que d’épaisses fumées de poussières sur les routes nationales.

Antoine K.

Pour guineepanorama.com

 

Previous CULTURE/ CONCERT : LE RNB BOSS GUINEEN SOUL BANG’S A L’ESPLANADE DU PALAIS DU PEUPLE, CE DIMANCHE, POUR SON PREMIER VERITABLE SPECTACLE SOLO
Next EDUCATION : NOUVELLE VAGUE DE MANIFESTATIONS DES ELEVES CE MATIN A CONAKRY  

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *