SLECG : Le comite national des jeunes invite les enseignants à ne pas suivre le mot d’ordre de greve du 12 fevrier

0
153

Le comité national des jeunes du syndicat libre des enseignants de Guinée se désolidarise du SLECG version Aboubacar soumah tout en demandant aux enseignants de désobéir au mot d’ordre de grève déclenché par ce dernier.

Pour matérialiser cette décision, le comité national des jeunes du syndicat libre des enseignants a rendu public, ce mardi, un communiqué dans lequel il appelle les enseignants à venir massivement donner les cours le 12 Février prochain. Dans cette présente déclaration, ce comite a fait savoir que cette décision d’aller en grève est nul et de nul effet .

<< Nous jeunes du SLECG, c’est avec amertume que nous constatons ce mot d’ordre de grève projeté pour le 12 fevrier 2018 par des individus incontrôlé, se réclamant de la structure dans laquelle ils sont exclus >> explique Kalidou Diallo, membre du comité des jeunes du SLECG. Poursuivant, elle estime que ces personnes ne sont pas dans les normes pour prendre une telle décision, << Ces individus agissent encore en violation flagrante des statuts et règlements qui régissent le fonctionnement de la structure dans laquelle ils se réclament >> a t-elle conclu. Pour eux, il n’est pas question de respecter ce mot d’ordre de grève. Le comite national des jeunes du SLECG déclare ouvertement que c’est non fondé cet avis de grève lancé par ces pairs qu’ils qualifient d’individus incontrôlé. Ils affirment que ces personnes ont des agendas cachés,

 << Ils ont pour objectif de semer la division, le doute et l’insubordination. Ce qui porte atteinte à la sécurité nationale et à la quiétude sociale du pays >> Le comité national des jeunes du SLECG, invite les enseignants, élèves et parents d’élèves à ne pas suivre ce mot d’ordre de grève. Selon eux suivre cette décision compromettrait l’avenir des enfants et de la Guinée en retard.

 

Aboubacar H. Soumah

Pour guineepnaorama.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here