Grève des enseignants effective dans plusieurs établissements

0
464

Le mot d’ordre de  grève projeté par le  SLECG version Aboubacar Soumah a été  respecté par endroit dans la capitale Conakry.  Dans la commune de Matoto, au niveau de plusieurs écoles publiques les enseignants ont brillé par leur absence. Une situation qui a provoqué des perturbations des cours dans les écoles privées aussi et la circulation sur l’autoroute Fidel Castro paralysée par moment.

Au lycée Léopold sedar Senghor 23 professeurs étaient programmé pour dispenser les cours de ce lundi, pourtant aucun enseignant n’est présent, regrette Célestin Théa élève de la terminale mathématique.
Même constat au collège Yaguine et Fodé comme le confirme Mama Aissata Dine Bangoura élève de la 10ème
A 9h, Déjà quelques élèves empruntent le chemin de la maison. Une situation qui alerte cet élève qui prépare le baccalauréat Dénaud Fara. La dernière vague d’élève sortie du lycée Léopold Sedar Senghor quant à elle,  s’insurge contre ses perturbations incessantes des cours et scandent des slogans.
Ismaël Sow se dit choquée par l’inaction du gouvernement qui n’a pas selon lui, pu approcher Soumah afin de trouver une solution à  ce bras de fer.
Ne trouvant toujours pas d’issue,  ils décident de s’attaquer aux écoles privées voisines où se déroulaient paisiblement les cours.  Titi camara et Sophiapole ne sont pas épargné  par ces élèves mécontents.
Direction autoroute Fidel Castro entre la tannerie et Matoto objectif  bloquer la circulation routière. Les forces d’intervention se rendent sur les lieux pour disperser ces élèves à l’aide du gaz lacrymogène
Au domicile du ministre de l’éducation nationale un important dispositif sécuritaire est posté à l’entrée.
IDY
guinéepanorama.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here