Exclusif : un prêtre écroué à la maison centrale pour diffamation contre l’archevêque de Conakry

0
407

La nouvelle est tombée hier, l’abbé Apollinaire Sarah, prêtre en service à la paroisse Saint Pierre et Paul de Bonfi, puis à Mamou, a été mis aux arrêts et placé en détention à la maison centrale de Conakry.

Ce prêtre accusé de diffamation et d’injures envers l’archevêque de Conakry, Monseigneur Vincent Koulibaly et sa secrétaire, Hélène Kamano, a été condamné,  par le tribunal de Mafanco, à un an de prison ferme et au paiement d’une amande d’un million de franc guinéen. L’abbé Apollinaire Sarah absent du procès, depuis son entame, a  été condamné par défaut et arrêté, dans la journée du lundi 4 février 2019, pour être conduit, aux environs de 16 heures, à la prison civile de Coronthie à Kaloum.

Dans ce dossier, le prêtre de la paroisse de Mamou n’est pas le seul à avoir été reconnu coupable, l’abbé Augustin Traoré, prêtre et économe diocésain au diocèse de Kankan, lui, également, a été condamné à un an de prison ferme et au paiement d’une amande d’un million de franc guinéen. Contrairement à Apollinaire, l’abbé Augustin serait activement recherché, il reste introuvable, selon nos sources.

Que leur reproche t-on ?

Il faut rappeler que ces prêtres, qui relèvent du diocèse de kankan, sont accusés d’avoir tenu des propos diffamatoires et injurieux à l’endroit de l’archevêque de Conakry et de sa secrétaire à travers des couriers. Dans une lettre qui date du 18 juillet 2018, adressée à la première autorité de l’église Catholique en Guinée, l’abbé Apollinaire Sarah accuse Mgr Vincent Koulibaly d’entretenir une relation amoureuse avec sa secrétaire, Hélène Kamano, depuis plus de 20 ans. Cette dernière détournerait les biens de l’église catholique au profit de sa famille.

A travers des mots assez grossiers virulents et violents, ce prêtre reproche à Vincent Koulibaly son mépris à l’égard de l’évêque de Kankan, Emmanuel Félémou. « Votre attaque perpétuelle de mon Évêque avec vos troupes satanique ne le feront aucun mal. Au contraire, il fleurit par ses œuvres et par sa charité connue de l’humanité. Vous avez de la haine et de la jalousie contre lui mais détrompez-vous il vous a déjà vaincu par sa foi et par ses œuvres. » écrira t-il dans sa lettre.

Au sein de la communauté chrétienne, beaucoup parlent d’un conflit assez profond qui opposerait, non pas, Vincent Koulibaly à ces deux prêtres qui ne seraient que la face visible de l’iceberg. Le conflit, véritable, l’opposerait plutôt à l’évêque de Kankan, Emmanuel Félémou que certains accusent d’instrumentaliser ses lieutenants contre l’archevêque. Le but visé à travers ces attaques serait l’éviction de ce dernier à son poste au profit de Félémou.

Récemment l’archevêque de Conakry a bénéficié du soutien de plusieurs prêtres des différents diocèses de Guinée.

Lire aussi https://www.guineepanorama.com/2018/10/21/exclusif-affaire-lettre-contre-larcheveque-de-conakry-plus-de-cinquante-pretres-apportent-leur-soutien-a-mgr-vincent-koulibaly/

Dossier à suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here