mardi, août 4, 2020
Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail
Accueil Uncategorized Exclusif : l’artiste Aubin Théa se prépare à livrer deux concerts inédits à...

Exclusif : l’artiste Aubin Théa se prépare à livrer deux concerts inédits à Conakry (Grande interview)

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Aubin Théa se prépare à livrer deux concerts inédits à Conakry, les vendredi 12 et samedi 13 janvier prochain. Avant ces deux dates importantes, l’artiste et son staff se préparent dans les coulisses. Le site guineepanorama.com a rencontré le chou-chou de la musique forestière pour parler de ce nouveau projet. La nature des deux concerts, ses rencontres avec Debordeau leekunfa de la cote d’Ivoire et Wisboy du Nigéria ainsi que sa nouvelle structure, Aubin Théa répond aux questions d’Antoine Kourouma.

 

Lisez l’entretien, en intégralité

Guineepanorama.com : Bonsoir Aubin

Aubin Théa : Bonsoir Antoine

Guineepanorama.com : Nous sommes à quelques semaines de ton concert prévu les 12 et 13 janvier, mais d’entrée de jeu, dites nous est ce que le concert aura lieu ?

Aubin : Oui, le concert aura, bel et bien, lieu. Après concertation avec la famille et mon staff, on a décidé que le concert se tienne aux dates indiquées.

GuiPa : C’est un double concert, d’abord le 12 janvier, ensuite le 13, dites nous à quoi on doit s’attendre ?

Aubin : Bon, le 12 c’est un concert VIP dédié à nos fans surtout à ceux qui sont un peu nantis qui ne peuvent pas aller à l’esplanade du palais du peuple ;  nous leur offrons donc ce gros cadeau pour cette fin d’année.

GuiPa : Nous ne sommes pas habitués à voir Aubin dans des concerts VIP, c’est une première, dites nous pourquoi y avoir pensé cette fois ci ?

Je veux révéler aux guinéens mon talent

Aubin : Vous savez, dans tout ce que vous faites, il faut toujours chercher à progresser et à grandir dans son travail. Aubin Théa a grandit dans son travail, il a muri, c’’est pourquoi on crée pour montrer qu’on a grandit. Aubin veut montrer aux guinéens qu’il a du talent et il est l’heure de montrer à tous de qui je suis capable.

GuiPa : Vous voulez donc montrer votre face cachée, ce qu’on ignore de vous ?

Aubin : Oui, mon coté caché, je vais le révélé à tous.

GuiPa  : ça sera quoi la nature du concert, live ou playback, parce que beaucoup estiment qu’Aubin joue rarement en live 

Aubin : (il rit) ça sera un concert en live. C’est pourquoi j’ai dit que l’heure du travaille est arrivée, l’heure du travail a sonné; Je dis juste à tous ceux qui n’ont jamais entendu parler d’Aubin de venir ce jour la voir du jamais vu. Ça sera une première en Guinée.

Les featuring avec Debordeau et WIZBOY

GuiPa : Nous voyons déjà deux de vos clips en promo, l’un avec Debordeau Leekunfa de la Cote d’Ivoire et l’autre avec Wisboy du Nigéria, c’est également une première. Dites nous comment ce sont passées ces collaborations, d’abord avec Debordeau ?

Aubin : Tu sais ce n’est pas compliqué, c’est le milieu. C’est pourquoi j’ai dit le Haut Niveau. Tu sais, ce sont les oiseaux de même plumage qui volent ensemble, c’est la classe A (il éclate de rire)

GuiPa : Debordeau fait du coupé décalé, ce n’est pas le même registre avec toi qui fait du tradi-moderne, comment est né le projet de featuring ?

Aubin : C’est moi qui ai créé et puis je l’ai invité. Vous savez lui c’est un professionnel, même si c’est en zook, Debordeau n’a pas de problème. Je pouvais le faire avec Arafat mais Debordeau est un chanteur. Il fait juste du coupé décalé pour gagner son petit pain, voila.

GuiPa : Et avec WISBOY qui est, lui, Nigérian ?

Je l’ai aimé, j’ai aimé sa manière de chanter, j’ai fait la demande

Aubin : Wisboy, personnellement, je l’ai aimé avant d’aller faire le featuring avec lui. Je l’ai aimé, j’ai aimé sa manière de chanter. J’ai dit il faut que je chante avec ce monsieur et je l’ai fait.

GuiPa : Cela a surpris beaucoup de personnes parce que WISBOY est anglophone et très célèbre au Nigéria. Certains se posent la question de savoir comment il a fait pour approcher cet artiste et réussir un tel coup ? C’est extraordinaire

Aubin : Vous savez Dieu a donné la possibilité à tout le monde sur Terre. On dit vouloir, c’est pouvoir. Ça n’a pas été facile. Il a d’abord demandé à voir qui est Aubin, parce qu’il ne me connaissait pas, il a demandé d’envoyer quelques uns de mes sons il va écouter. Lorsqu’il a écouté, il a vu que je t’ai un bon chanteur, il a donné sa confirmation.

GuiPa : Donc, votre talent l’a convaincu ?

Aubin : Oui. C’est pourquoi vous voyez que le son est bon parce qu’il a fait ma programmation avant que je n’arrive au Nigéria. Je suis allé trouver que le monceau est prêt, j’ai chanté avec lui, ça n’a pas pris beaucoup de temps.

L’album « Fallait me dire »

GuiPa : Parlons à présent de l’album, il a pour nom « Fallait me dire »  pourquoi ce titre ?

Aubin : (il soupire) Bon, j’ai baptisé l’album « Fallait me dire » parce qu’il y’a des choses qui arrivent souvent dans la vie qui vous surprennent. Par exemple une personne qui vous fait quelque chose à laquelle vous ne vous attendez pas. La révélation que je vous fais, aujourd’hui, est très profonde. Je savais qu’en choisissant un tel titre ça allait toucher beaucoup de personnes, souvent ça arrive, la vie est bizarre. Vous pouvez avoir confiance en quelqu’un qui par la suite pose un acte qui vous surprend, c’est pourquoi j’ai choisi ce titre.

GuiPa : Si je comprends bien, Aubin a été victime de trahison. Est-ce qu’une personne vous a choqué au point d’en faire une chanson ? Dites nous à qui c’est adressé

Aubin : (rire) je le dirai le jour du concert, mais pour l’instant, je me réserve de dire ce que c’est.

GuiPa : L’album, il a combien de titre ? Quelles sont les surprises à découvrir ?

Aubin : Bon, l’album est costaud. Je chante des thèmes comme l’amour, la paix, l’union, nous parlons de tout ce qui se passe au quotidien. Je ne peux pas l’apprécier, c’est à vous de le faire. Il comporte 10 titres.

GuiPa : C’est quoi la différence avec les précédents albums d’Aubin ?

Aubin : la différence, cette fois ci, c’est qu’il y’a beaucoup de maturité dans cet album. Vous verrez que les sons sont excessivement bien travaillés. C’est vraiment du professionnalisme. Je le dis souvent, au fur et à mesure qu’on évolue, il faut grandir, il faut gagner en expérience. C’est un album qui a réuni plusieurs expériences avec le Nigéria, la Cote d’ivoire. Il y’a eu la participation de Frédy Assogba depuis Paris. J’ai décidé de me lancer malgré les risques, c’est réussir ou pas, il faut travailler.

La nouvelle structure d’Aubin « FCC production »

GuiPa : Il y’a aussi la structure qui pilote l’événement « FCC production », c’est une auto-production. Pourquoi décider d’aller en solo ? Est-ce que vous pourrez tenir ?

Aubin : « FCC production » c’est le nom de ma marraine. Je l’ai décidé ainsi parce qu’à un moment donné de ma vie, c’est elle qui m’a relevé, je n’oublierai pas cette famille que je tiens à remercier. Ce sont des moments que je n’oublierai pas. « FCC production » c’est ma structure, je suis le directeur général et il y’a mon ami qui est le DGA. La musique n’est pas du tout facile. Il y’a une expression de chez nous qui dit « lorsque vous êtes blessés, c’est vous seul qui ressentez la douleur, personne d’autre ne peut la ressentir à votre place, s’il veut, il peut taper la dessus. Toi qui ressens la douleur, tu fais attention, en lavant ta plaie » ce n’est pas facile. Sinon ma structure évolue. J’ai mon DGA qui est Youl Bidya Camara, mon chargé des finances est Doré Lemana, il y’a mon ami Cisko qui est rentré du Libéria. Il y’a « Roby Prod » qui est partenaire à notre structure, nous travaillons ensemble.

GuiPa : Sur le plan des finances, est ce que tout va bien ?

Aubin : A ce niveau, il n’y a aucun problème, nous sommes prêts, blindés même.

GuiPa : A quelques semaines de l’événement, avez-vous la certitude que les artistes annoncés viendront ?

Aubin : Debordeau Leekunfa et TEKNO seront bien la. Ils ont reçu leurs cachets, les billets d’avions sont déjà partis. Ils seront la, c’est sur.

GuiPa : un dernier message à lancer à vos fans ?

C’est à cause de mes fans, je fais toutes ces choses

Aubin : Je l’ai toujours dit, depuis le début, c’est grâce à eux que je suis à ce niveau. J’ai relevé un défi, parce que c’est à cause d’eux que je suis allé faire tous ces featuring. Si vous voyez que je tape ma poitrine, c’est parce que j’ai confiance en eux. Je les prie donc de ne pas me laisser tomber, qu’ils viennent me soutenir ce jour la. Je compte beaucoup sur eux, je les invite à venir massivement le 12 janvier au palm Camayenne et le 13 janvier sur l’esplanade du palais du peuple, ils ne regretteront pas, parce qu’il y’aura beaucoup de surprises à découvrir

GuiPa : Merci Aubin Théa

Aubin : Merci Antoine

 

Entretien réalisé par Antoine Kourouma

Pour guineepanorama.com        

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Gabriel Haba (CNOSCG) : « je ne suis pas aussi surpris, Sekou Koundouno est par nature ingrat »

La légèreté et l’indigence argumentaire avec laquelle Sekou Koundouno s’est adressé à son mentor et au CNOSCG, dénotent son caractère erratique et grossier. Je ne...

Candidature unique de l’opposition à la Présidentielle 2020 : Docteur Makalé Traoré, la candidate idéale ?

Elle est l'une des femmes les plus influentes de la Guinée, son parcours fait frémir et sa discrétion renforce tout un mystère autour de...

Présidentielle 2020 : Dr Ousmane Kaba, candidat du PADES (officiel)

C'est fait, Ousmane Kaba, le président du PADES, sera bel et bien candidat à l'élection présidentielle d'Octobre 2020. Il a été choisi, ce samedi...

Coyah : un gendarme se donne la mort par pendaison à l’ECO 6 du kilomètre 36

L'escadron mobile numéro 6 du Kilomètre 36, dans la préfecture de Coyah, était noir, de monde, ce vendredi 31 juillet, jour de fête. Un...

Recent Comments

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail