Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Depuis le départ forcé de son mari du pouvoir, en 2010, Jeanne Camara, l’épouse du capitaine Moussa Dadis avait, complètement, disparu des radars. Ente le Burkina et la Guinée, l’ancienne première dame faisait la navette pour ses affaires et pour son foyer, selon nos informations. Aujourd’hui, elle s’est stabilisée en Guinée et elle gère son école. 

Ce lundi, Jeanne Dadis a été aperçue au groupe scolaire Santa Maria, une école privée dont elle est la fondatrice depuis près de 10 ans. Nos sources nous rapportent qu’elle était venue désamorcée une crise, celle liée à la grève annoncée par les enseignants. Une réunion a été convoquée ce lundi soir dans l’enceinte de l’école avec tous les enseignants pour trouver une solution à leur révendication. Finalement, les deux parties ont pu trouver une solution à la satisfaction des enseignants, nous apprend-on.

Pour ce mois de juin, les enseignants toucheront 50 pour cent de leur salaire. pour ce qui est des arriérés de mois, il a été convenu que les enseigants en classe d’examen perçoivent leur salaire, de façon progressive, jusqu’en septembre.

Finalement les cours se sont déroulées, sans aucun incident, avec une satisfaction partagée. Madame Dadis se serait félicitée d’avoir réussi à regler ce problème qui aurait pu déstabiliser son établisement.

Le groupe Scolaire « Santa Maria » a été construit en 2010 lorsque le CNDD était au pouvoir, il est l’oeuvre de l’ancien président de la junte. La gestion de l’école a été confiée à son épouse qui s’en sort, tat bien que mal.

 

Guineepanorama.com

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail