Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Les menaces proférées par le syndicat national des enseignants des écoles privée de Guinée (SYNEPGUI) n’a finalement pas eu l’effet escompté. Dans la plupart des écoles privées, les cours se sont déroulés sans soucis majeurs. 

Dans les communes de Matoto et de Ratoma les enseignants ont répondu présents. Au lycée SEMYG de Yimbaya, les élèves avaient l’air pressé de retourner à l’école, les encadreurs y compris. De ce coté, le fondateur aurait trouvé une solution, bien avant les révendications.

Le groupe scolaire Hyndaye , à Yattaya T6, dans la commune de Ratoma, tout était normal. La aussi, les apprenants étaient contents de se retrouver pour continuer à recevoir les cours. Aucun signe de grève n’y a été constaté.

Plus loin, au groupe scolaire Hadja Habibata Tounkara, l’une des plus importantes écoles privées en terme d’effectif, tout se déroulait comme sur des roulettes. Enseignants et élèves étaient en pleine séance de travail, lorsque notre équipe s’y est invitée. A l’ordre du jour, le rappel des cours passés. Les enseignants interrogés dissent ne pas être concernés par le mot d’ordre du SYNEPGUI. De ce coté, également, une entendte aurait été trouvée avec la fondation.

Autre école visitée, c’est le complexe scolaire SANTA MARIA, toujours à Yattaya, la aussi, tout était normal ce matin.

Quelques écoles ou la grève a été effective sont les suivantes : le groupe scolaire AZAC, le complexe scolaire lambany, le groupe scolaire yataya, ou le groupe scolaire Elhadj Mountaga.

 

Guineppanorama.com

 

 

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail